adicr

SAISON 2021 : privatisation du ROURET pour l'armée

Nous avons été informés le 8 mai par Nicolas GUILLEUX, directeur P&V sur le Domaine, que le ROURET a une nouvelle fois fait l’objet d’une transaction commerciale entre P&V et l’Armée Française.

SAISON 2021 : privatisation du ROURET pour l'armée

Cela signifie que la totalité des biens sous bail avec P&V seront mis à disposition pour loger les militaires de retour de mission, et ce à partir du 17 mai 2021. Cette situation durera jusqu’au 4 septembre, mais probablement jusqu’au 31 décembre 2021 selon Mr GUILLEUX !

Cette situation ne sera pas neutre pour les propriétaires bailleurs, car elle risque de remettre en cause l’accès à leur bien dans le cadre des semaines prévues dans leur bail.

Pour les non bailleurs et leur clientèle, dont celle de SOWELL sur La Résidence, le fonctionnement sur le site sera en phase avec l’accord passé entre P&V et SOWELL pour la clientèle touristique sur le Domaine ; cela signifie que l’espace aquatique sera ouvert, les animations enfants et adultes seront maintenues, et l’ensemble des services (Laverie, Tennis, mini-golf, …) seront accessibles.

Les principales restrictions seront les suivantes :

  • Pas de restauration sur place ou à emporter et de bar sur Le Village, mais un accès au bar – restaurant de La Résidence qui devrait fonctionner à compter du 21 mai 2021.
  • Pas d’accueil au club Bébé
  • Fermeture de l’épicerie sauf si une solution est trouvée pour les produits du petit-déjeuner ?
  • Fermeture du Château et de son parc

L’armée se voit réserver la piscine du Chapiteau, les accès au Château et l’AVEN et bien évidemment les maisons du Village et Hibiscus.

J’ai fait part à Mr GUILLEUX de nos inquiétudes concernant une situation qui se répète après l’été 2020. Nous espérions tant que 2021 soit synonyme de relance de l’activité touristique pour notre Domaine !

Jean-Michel LEROY
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Junin 19/05/2021 17:07

Actuellement en attente de transaction pour un logement qui sera hors bail à partir de fin septembre 2021 je me pose d’énormes questions!
Comment se peut-il que deux années de suite et peut-être d’autres encore... P&V pratique cette politique... cela semble pénaliser énormément les propriétaires bailleurs et non bailleurs.
Cette situation est aberrante vu de l’extérieur.
Un recours existe t il seulement... c’est tellement anormal qu’une ancienne grande firme de tourisme gère cette situation de la sorte en la pensant quasiment NORMALE !!!

Jean-michel LEROY 19/05/2021 23:02

Bonsoir Madame. J'ai bien reçu votre texto et je vous appellerai demain. Cordialement JM LEROY Président ADICR

Michel Bouffier 11/05/2021 13:40

Une bonne nouvelle pour la résidence du Rouret qui sera occupée dès mai
Peut-être que nous pourrons espérer le versement des loyers pour l'année 2021 dans la totalité ?
Encore merci à tous et à suivre donc

Michel DAMIRON 11/05/2021 17:21

Mr Bouffier bonjour,
Contrairement à vous, je ne pense pas que la présence de l’armée soit une bonne nouvelle pour les propriétaires que nous sommes.
En effet, pour les propriétaires bailleurs, bien que les logements soient loués par l’armée jusqu’au 4 septembre et peut-être jusqu’à fin décembre, rien ne garanti que les loyers seront versés en totalité. Dans le cadre de la procédure de conciliation de P&V, tous les propriétaires seront logés à la même enseigne sans tenir compte des résultats positifs ou négatifs des résidences.
Pour les propriétaires bailleurs qui pensaient occuper leurs logements au Rouret durant une période, cela ne sera pas possible du fait de la présence de l’armée.
Pour les propriétaires hors bail, le risque est de ne pas pouvoir louer correctement leurs biens comme se fut le cas l’an dernier (départ prématuré des locataires, demandes de remises, annulations, etc…).
Si les militaires restent jusqu’à fin décembre, les charges de copropriétés risquent d’augmenter sérieusement (Eau, Chauffage, électricité, etc…)
Enfin, si les militaires devaient revenir dans les années futures nos biens risqueraient de perdre encore un peu plus de leur valeur et seraient même très difficiles à vendre.
En conclusion la présence des militaires n’est pas une bonne nouvelle, et notre résidence n’a pas vocation à devenir un camp de vacances pour l’armée.
Très cordialement,
Michel DAMIRON
Trésorier ADICR